Le Bastogne War Museum a fait son bilan de l’été 2021

Avec environ 40.000 visiteurs accueillis pendant les vacances, le Bastogne War Museum termine la saison estivale sur un bilan positif au regard des circonstances. La Ville de Bastogne et son bourgmestre Benoît Lutgen, Idélux Projets Publics et le gestionnaire du site Tempora peuvent se satisfaire de cette fréquentation dans le contexte de cette année si particulière.

Afin d’accueillir correctement ses visiteurs tout en respectant les règles sanitaires, le musée a élargi ses heures d’ouverture pendant les mois de juillet et d’août, passant d’une fermeture à 18h à 19h.

Parmi les 40.000 visiteurs de juillet et d’août, 66 % provenaient de Belgique et 21 % des Pays-Bas. Au sein de ce public belge, 58 % des visiteurs venaient du nord du pays, 5 % de la capitale et les 37 % restants de Wallonie.

La récompense « Travellers’ Choice 2021 » de Tripadvisor vient couronner cet été et rappelle à chacun d’entre nous que le Bastogne War Museum, malgré la crise sanitaire, reste un endroit agréable à visiter en famille comme entre amis.

À côté de sa visite audioguidée, le Bastogne War Museum a proposé pour les plus jeunes des stages au musée. Cet été, 3 stages d’un jour et 2 stages de cinq jours ont été donnés et coordonnés par l’équipe d’animation du musée pour des enfants de 6 à 14 ans. La fin des vacances n’est pas synonyme d’un arrêt des animations… au contraire ! Plusieurs animations (allant de la maternelle au secondaire) sont mises en place pour les écoles.

Présentée sous la forme d’un conte, l’animation « Célestin », éveille les élèves de la maternelle à la notion de discrimination. Lors de l’animation « Émile », les élèves de l’école primaire effectuent une visite mettant l’accent sur l’aspect civil de la guerre et la perception de celle-ci par les enfants. Un jeu de piste thématisé en extérieur complète l’activité. Les animations « Droits de l’Homme » et « Route d’exil » présentent au public du secondaire d’autres aspects de la guerre qui résonnent encore bien dans l’actualité. Lors de l’animation « Tribunal de Guerre », les étudiants de secondaire supérieur reçoivent un rôle qu’ils devront incarner lors de la reconstitution d’un tribunal de guerre après la visite. Ces animations sont disponibles toute l’année sur réservation.

Enfin, les deux nouveautés de l’été ont également rencontré un certain succès. D’une part, un pack d’un jour à un prix avantageux (reprenant la visite du musée, un verre offert au tout nouveau bistrot de la paix, des souvenirs à la boutique et, enfin, des roadbooks renvoyant vers des balades historiques fléchées). Et d’autre part, des tours en jeep militaire d’époque. Ces deux activités continueront d’être proposées pendant le reste de l’année.

Nouvelle exposition gratuite au Bastogne War Museum :

Le 27 août, l’exposition de photojournalisme « Un siècle de conflits pour un monde meilleur » (en partenariat avec le centre d’art contemporain L’Orangerie) a laissé sa place à une nouvelle exposition sur un tout autre type d’art : la peinture.

Dans son amphithéâtre (à côté du tout nouveau Bistrot de la Paix), douze toiles originales de l’artiste locale Marie-Elise font découvrir la Bataille des Ardennes avec un accent particulier donné au quotidien des soldats et aux images marquantes des généraux Patton et McAuliffe. Au-dessus de ces peintures, des témoignages de vétérans américains et belges sont diffusés en boucle. À découvrir gratuitement jusque fin novembre durant les heures d’ouvertures du Musée (9h30-18h).